Combien dois-tu gagner ?

Pour le statut de travailleur domestique, il est existe une convention collective de travail qui prévoit des barèmes avec des Salaires minimums légaux par sous-catégorie .

Ces barèmes sont aussi applicables au personnel domestique diplomatique ainsi qu'aux travailleurs sans droit de séjour. Ils ont aussi droit au salaire minimum et à une augmentation telle que reprise ici en fonction de l'ancienneté.

Barèmes sectoriels

Les barèmes officiels prévoient une augmentation en fonction de l'ancienneté. Le salaire minimum doit donc être augmenté chaque année. Le salaire doit être payé Euros € (pas en devise étrangère) et les montants que le travailleur doit recevoir dépendent de la sous-catégorie à laquelle il appartient.

Le tableau ci-dessous indique combien tu dois gagner par heure ou par mois (en considérant que tu travailles à temps plein).

Paiement en nature

La règle générale prévoit que ton salaire doit être payé en argent mais si tu travailles comme travailleur domestique résidant chez son employeur, la loi autorise qu’une partie (seulement) du salaire consiste en un avantage en nature. Uniquement si certaines conditions sont remplies :

  • Le paiement en nature doit être prévu dans un contrat écrit. Si tu n'as pas de contrat écrit, le paiement en nature n'est pas possible.
  • Cela doit être clairement mentionné avant que le travail commence.
  • L’employeur ne peut pas en tirer de bénéfice.
  • Toutes les dépenses doivent être calculées selon le prix réel du marché.

Quelles dépenses encourues par l’employeur peuvent être déduites ?:

La loi prévoit des montants fixes pour les frais suivants :

  • Frais d’électricité, d’eau, de chauffage, de gaz ou de carburant.
  • Nourriture (La loi prévoit des montants journaliers fixes).
    • Petit déjeuner : €0,55
    • Dîner (ou repas principale) : €1,09
    • Souper : €0,84
  • Hébergement (utilisation d’une chambre à coucher) : €0,74
blank

La loi précise que ton employeur peut déduire au maximum 20% de ton salaire brut total au titre d’avantage en nature.

Si un appartement entier ou une maison entière t'est laissé à disposition, alors ton employeur peut déduire jusqu’à 40% de ton salaire.

Si ton employeur paie l’entièreté des coûts pour ton hébergement et tes dépenses alimentaires, alors il peut déduire jusqu'à 50% de ton salaire.