Au pair non-européens

Les ressortissants de pays tiers, qui souhaitent venir en Belgique dans le cadre d'un placement au pair, ont besoin d'un permis de travail et d'un permis de séjour. La famille d'accueil demande le permis de travail et tant le jeune au pair que la famille d'accueil doivent remplir les conditions légales.

 

Permis de travail

Même si un permis de travail doit être demandé, un jeune au pair n’est pas un employé. Un permis de travail doit être demandé car il n'y a pas de procédure administrative spécifique pour les jeunes au pair. Le gouvernement a choisi d'appliquer la procédure existante pour les permis de travail.

Si la demande de permis de travail est approuvée, le permis de travail est utilisé pour déposer une demande de visa à l'ambassade de Belgique pour se rendre en Belgique. Dès son arrivée en Belgique, le jeune au pair doit demander un titre de séjour auprès de la commune.

Le permis de travail n'est valable qu'en Belgique et pour une seule famille d'accueil . Ce permis de travail ne permet pas au jeune au pair de chercher un autre emploi rémunéré. En cas de rematch, un nouveau permis de travail doit être demandé par la deuxième famille d'accueil.

Tu es exempté de visa touristique ?

En principe, le candidat au pair doit rester dans le pays d'origine (ou dans le pays où il a sa résidence légale) jusqu'à ce que le permis de travail soit approuvé. Les ressortissants d'un pays tiers dispensés de visa touristique peuvent venir en Belgique et déposer une demande de permis de travail à partir de la Belgique. Bien que cela soit parfaitement possible, nous te recommandons vivement de ne pas venir en Belgique sans le permis de travail correspondant !

Venir en Belgique en tant que touriste est très risqué pour le candidat au pair :

  • Tu n'es pas encore autorisé à travailler.
  • Tu n'es pas encore un au pair officiellement.
  • Personne n'est légalement responsable pour ton séjour.
  • Tu n'as encore aucune assurance médicale.
  • Il y a de fortes chances que tu sois exposé à des abus.
  • Si tu n'obtiens pas de permis de travail après 3 mois, tu seras sans droit de séjour en Belgique et sans aucune possibilité de régularisation.

Si tu résides en Belgique sans permis de travail et que tu travailles au noir, alors tu as toujours des droits en tant que travailleur :

  • Tu as droit au salaire minimum en tant que personnel domestique
  • La famille d'accueil peut être poursuivie pour avoir recruté un travailleur sans autorisation de travail.
  • Tu peux porter plainte contre ton employeur sans le moindre risque pour toi-même. Nous pouvons également t'aider à le faire !